© Carole Mariet

Inscription newsletter

Ma Newsletter

SONO MONDIALE MADE IN FRANCE


Édito artistique

Si 2021 est une année de transition dans le monde, Le Grand Soufflet se met au diapason, poursuit le chemin ouvert par l’accordéon et se fait l’écho de l’incroyable richesse musicale de notre pays tout en favorisant l’accès à la scène aux artistes qui vivent à nos côtés et on si peu joué l’an passé.
Artistes voyageurs qui ont récemment sorti de magnifiques albums salués par la critique tels Piers Faccini, anglo-italien installé dans les Cévennes « archéologue » des musiques traditionnelles, Lo’Jo et sa poésie nomade et brute, Al-Qasar, combo rock gnawa franco-marocain ou le retour au Grand Soufflet de Java, pour fêter les 20 ans de son mythique premier album.
La scène régionale bouillonnante et créative n’est pas en reste qui mêle traditions bretonnes aux sons du monde avec Stéphane Hardy et l’Orchestre du Caravansérail, met le cap sur l’Amérique du Sud avec Bel Air de Forró et Elefante, porte l’accordéon au féminin avec Fannytastic, Hélène Le Gros et Morgane Labbe.
Nous sommes fier·e·s de recevoir Moonlight Benjamin et Sahra Halgan, deux femmes engagées qui viennent chanter l’exil et la force de leur pays d’origine au Grand Soufflet.
De la musicalité de Khaled Aljaramani au métissage international du Projet Schinéar ou d’Orange Blossom, de la fraîcheur de Joulik et Tascabilissimo à l’énergie de Djusu ou Radio Tutti & Barilla Sisters, la musique au Grand Soufflet 2021 est internationale made in France. Elle est rock, électro ou rap musette, folk, fusion ou chanson, balkanique, afro beat, vaudou ou bossa : au-delà des genres et des frontières, c’est la musique des cultures populaires.


THÉMATIQUE 2021

2021 est une année de transition. Artistique pour Le Grand Soufflet qui assume désormais fièrement l’identité “musiques populaires du monde” qui le caractérise depuis plusieurs années et revendique la valorisation des diversités culturelles. Sanitaire pour le monde en général et la culture en particulier qui désespère d’être reconnue essentielle.
Le choix de la thématique 2021 est lié à ce contexte. En mettant l’accent sur les artistes du monde qui créent en France et les artistes de France qui créent autour des musiques du monde, le festival entend en premier lieu se faire l’écho d’une incroyable richesse musicale tout en favorisant l’accès aux scènes aux artistes qui vivent à nos côtés et qui ont si peu joué en 2020. De façon très pragmatique enfin, le festival limite ainsi les risques d’annulations liées aux probables difficultés de voyages.


Affiche 2021

Le visuel de cette année est signé Carole Mariet qui a su retranscrire par cette proposition aussi bien la continuité que l’idée de transition, passage ou naissance qui imprègnent l’association aujourd’hui traduit dans le nouveau projet associatif.
On trouve la continuité dans le trait, dans la présence de personnages, ainsi que du soufflet qui élève la tête de la figure centrale.
L’idée de transition vers un festival ouvert sur le monde et plus uniquement dédié aux lames soufflées imprègne également le dessin à travers la scène de naissance du personnage central mais aussi dans la diversité symbolisée par la faune, la flore et la nature luxuriante auxquelles on peut rajouter le mouvement (énergie circulaire et élévation) et une belle part d’imaginaire symbolisée par la fée et les animaux fabuleux.

L’ensemble laisse bien sûr à chacun la possibilité de faire sa propre interprétation et c’est souvent à cela qu’on reconnaît un beau visuel.